Author Topic: Réflexion sur les noms de lieux  (Read 474 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline Le Gaumais

  • VIP
  • Newbie
  • *
  • Posts: 1
    • View Profile
Réflexion sur les noms de lieux
« on: September 21, 2021, 01:15:06 »
Je suis en train de tester Ancestris à partir d'un gedcom de quelques noms créé par un logiciel propriétaire. Auparavant, j'utilisais avec satisfaction PHPGedView qui n'est plus maintenu. Comme on m'avait offert l'essentiel de ma généalogie, je n'avais pas les sources et ma généalogie contenaient des erreurs. J'ai donc décidé de tout reprendre et de manière ordonnée, à partir de sources vérifiées.

Un problème pour moi a toujours été la gestion de noms de lieux. Je regrette que le format gedcom n'évolue pas à cet égard. Certains logiciels permettent cependant de modifier ce paramètre, et j'ai vu que c'était le cas d'Ancestris.

Je trouve dommage que Gedcom et les logiciels ne distinguent pas entre le lieu de déclaration de naissance (la commune) et le lieu de naissance à proprement parler. Je suis né en 62 en Belgique à Chassepierre dans la maison de mes parents. Chassepierre était à l'époque une commune à part entière et c'est donc à Chassepierre que ma naissance a été déclarée. Né au même endroit après 77 et la fusion des communes, j'aurais été déclaré à Florenville. Dans le premier cas, c'est simple pour ajouter la section de commune ou le lieu-dit avant la commune de déclaration. Dans le second cas, ça se compliquerait, puisqu'il y aurait la commune de déclaration (Florenville), le village de naissance (Chassepierre) et le hameau ou lieu-dit de naissance -- un lieu-dit dans mon cas (Le Buisson des Cailles). Pour des questions de logique et de clarté, sur PhPGedView, je ne respectais pas la règle : je mettais systématiquement en premier le lieu de déclaration de la naissance, et entre parenthèses les informations supplémentaires à condition qu'elles apportent une information pertinente (sinon, précision en note). Non pertinent : l'adresse exacte ; pertinent : le lieu-dit. Et le contenu de mes parenthèses respectaient l'ordre (antiGedcom) du plus grand vers le plus petit, soit : Florenville (Chassepierre, Le Buisson des Cailles).

Si je prends le cas de mon père, c'est encore plus complexe, car les informations pertinentes sont à 4 niveaux :

  • Naissance déclarée à : Erneuville
  • Hameau de naissance : Wyompont
  • Lieu-dit de naissance : Trinval
  • Spécificité du lieu de naissance : Moulin de Trinval

Que mon père soit né dans un moulin est une information capitale, géolocalisable, et non une curiosité, car son père était meunier, et avant lui 4 générations de meuniers, de meuniers locatifs, si bien qu'ils allaient de moulin en moulin. De cette façon, on peut suivre les déplacements. La précision des renseignements est généralement fournie par les actes de naissance. Je trouverais pénible un affichage Gedcom du type : Moulin de Trinval, Wyompont, Erneuville. Je trouve plus logique de mettre en premier la commune de déclaration et le détail ensuite. C'est pour ça que je regrette la confusion ("fusionner avec") faite entre le lieu de naissance réel et le lieu de la déclaration.

J'aimerais pouvoir gérer ce type de souci au mieux, sans trop non plus bousculer les normes Gedcom.

Autre souci, comme ma généalogie est essentiellement belge (ensuite française et canadienne et américaine), la réalité géopolitique belge est ignorée. J'ai parlé du phénomène de la fusion des communes en 77. Il y aussi celle de l'appellation du territoire. La Belgique comme état n'existe que depuis 1830. En généalogie ordinaire, 1830 c'est hier. En quelques années le territoire belge appartient (en majeure partie) au Saint-Empire romain, qui peut être vu comme un état fédéral avec ses parties (soit les Pays-Bas autrichiens ou la principauté de Liège pour nous), puis à la France à partir de 1795 jusqu'au Congrès de Vienne en 1815, où, et jusqu'à la proclamation de l'indépendance, la Belgique (moins une des actuelles provinces, celle où je suis né) fait partie du Royaume des Pays-Bas, et la province de Luxembourg du Grand-Duché de Luxembourg (d'où elle tire son nom d'ailleurs). Les logiciels de généalogies ignorent ces soubresauts de l'histoire, pas les actes ! Ce serait bien de pouvoir adapter le logiciel du pays principal par un jeu d'options. Mais peut-être est-ce possible sous Ancestris ? L'option est présente pour les différents calendriers, y compris l'éphémère calendrier républicain (éphémère mais officiel) : pourquoi pas la même chose pour les états ? Le principe même de la généalogie, c'est de respecter la réalité historique des différentes périodes et non un éternel aujourd'hui. Naître en Lituanie soviétique en 1955, ce n'est pas la même chose que de naître en Lituanie indépendante en 2015. Et ne parlons pas des généalogies italiennes, qui doivent être un sacré casse-tête ! Quand je constate qu'un de mes ancêtres est né en Belgique en 1754... comment dire ? C'est un contresens. Né sur le territoire de l'actuelle Belgique, ça oui. Donc il faudrait pouvoir, sans passer par une note systématique, encoder cette donnée sous la forme de l'option (on conserve "Belgique", mais une option visible précise la réalité géopolitique de l'époque. Exemple pour une naissance en 1826 à Chassepierre : "Belgique (Grand-Duché de Luxembourg)".

Dernière chose, je ne trouve pas pertinent le critère REGION pour la Belgique, ni pour la France d'ailleurs. Je le supprimerais volontiers, mais je pense qu'il correspond au niveau de l'état pour les États-Unis, et ça, ça ne va pas. Question : est-il possible de moduler le bidule de sorte qu'il ignore la région pour les généalogies belges et françaises, mais en tienne compte pour les États-Unis ? J'en demande trop, peut-être ?

Offline Zurga

  • VIP
  • Supernatural Member
  • *
  • Posts: 2 800
    • View Profile
Re: Réflexion sur les noms de lieux
« Reply #1 on: September 21, 2021, 06:30:33 »
Vous pouvez gérer chaque lieu avec le nombre de divisions juridiques que vous voulez en rajoutant un tag FORM pour chaque lieu que vous définissez (Editeur GEDCOM uniquement)
Vous pouvez aussi séparer les champs en utilisant l'éditeur GEDCOM.
Enfin, c'est vous qui choisissez l'ordre des champs.

Le GEDCOM est une norme, elle permet de donner une compréhension commune à l'organisation d'un lieu.
Il fallait faire un choix, ils l'ont fait en donnant cette structure du plus petit au plus grand.
Il existe aussi la structure Adresse que vous pouvez utiliser alternativement au champ lieu. (Editeur GEDCOM uniquement).
Elle peut mieux correspondre à votre demande avec ses champs séparés et figés.

Enfin, vu vos interrogations, vous pouvez envisager de regarder le logiciel Gramps qui a une gestion des lieux suffisamment compliquée pour correspondre à vos attentes.
Vous pouvez y donner des dénominations différentes en fonction du temps pour un même lieu. Il vous sera alors possible de définir qu'un lieu était du diocèse de Tournai, de la province française des Flandres ou de la Belgique en fonction de la date.

Personnellement, je gère les différences avec les champs lieu et source.
Le lieu indique l'endroit où s'est passé l'évènement, je précise dans la source la commune /paroisse / division adéquate (rayez la mention inutile) dans laquelle on trouve le registre contenant l'acte.

Enfin, Ancestris ne modifiera pas sa façon de faire tant que le GEDCOM n'évoluera pas substantiellement.
Cela fait partie des fondamentaux du logiciel de rester conforme au GEDCOM.

Zurga